Diagnostic remontée capillaire

Distinguer les remontées capillaires des effets du rejaillissement

 

Le risque de faire un diagnostic erroné face à des traces d’humidité dans les murs est très élevé. En effet, plusieurs causes sont à l’origine de ce désagrément. Elles peuvent présenter beaucoup de similitudes au niveau de leurs symptômes. C’est le cas des remontées capillaires et des effets du rejaillissement qui présentent des signes très proches. L’on entend par rejaillissement la projection d’eau sur la surface qui provoque des infiltrations latérales dans les murs. L’on observe surtout les traces d’humidité sur les parties de la construction en saillie comme le rebours des fenêtres ou les corniches. Contrairement aux désordres causés par les remontées capillaires qui sont permanents, les effets du rejaillissement sont temporaires. Ils ne durent que le temps d’une intempérie. Autre différence : l’humidité causée par le rejaillissement atteint l’épaisseur du mur de façon très rapide contrairement aux remontées capillaires qui prennent plus de temps pour atteindre l'autre façade du mur.

 

Différencier les remontées du sol des fuites accidentelles

 

Mis à part le rejaillissement, les fuites accidentelles peuvent aussi présenter des symptômes identiques aux remontées capillaires. Il s’agit d’une défaillance au niveau des canalisations d’eaux créant ainsi des traces d’humidité dans les bas des murs quand elle n’est pas diagnostiquée à temps. Elle peut être mise en évidence en voyant des traces d’humidité plus importantes au niveau de la source du problème.

 

Reconnaître les remontées capillaires par la forme des taches

 

Il est possible de reconnaître un cas de remontées capillaires en observant l’apparence des taches humides qu’elles laissent sur les murs. Souvent la frange humide est continue lorsqu’il s’agit de remontées souterraines. Ce diagnostic peut être confirmé par l’observation des maisons construites aux alentours. Si celles-ci présentent également des traces d'humidité sur leurs murs, notamment si elles utilisent les mêmes matériaux de construction ou ont été construites à peu près vers la même époque, il ne peut s'agir que de remontées capillaires. Avoir des taches humides de façon discontinue sur les murs n’éloigne pas l’hypothèse d’avoir affaire à des remontées capillaires. Avec une frange discontinue, l’on peut seulement penser à des causes autres que les remontées capillaires. Il faut alors procéder à une vérification des canalisations et des gouttières après la pluie pour connaître la vraie raison du problème.

 

Le diagnostic professionnel

 

Quelle que soit la situation, un diagnostic effectué par un professionnel est toujours recommandé quand on observe des traces d’humidité plus ou moins permanentes sur les murs. Le risque de faire un faux diagnostic étant élevé, seul un professionnel saura faire la différence et prescrira le bon traitement. Il ne faut pas se contenter d’un seul devis. Avoir l’avis de deux voire de trois experts est conseillé pour éliminer tout risque de fausse interprétation.  En général, un diagnostic professionnel passe par les 6 étapes suivantes : la mise en évidence de la cause de l’humidité, la détermination de la solution adaptée, la détermination du point de rosée, le calcul de la teneur en sel, la détermination de la teneur en eau et la mesure de l’humidité par radiofréquence et conductivité.

 

Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à nous faire une demande par devis !